TERRE-NEUVE DU SOLEIL

Le Terre-Neuve- SES ORIGINES -

p1220029-3.jpgElles sont assez contestées.

Certains cynologues soutiennent que la race serait originaire de Grande-Bretagne.

Tout ce qui peut être sûr, c'est que, vers 1700 Sir John BANKS, membre de la Royal Géographique Society de Londres, participa à de nombreuses expéditions dans l'Île de Terre-Neuve à la recherche d'un Terre-Neuve d'origine pure, mais il fut déçu de ne rien trouver de cela; ne désespérant pas, il continua ses recherches et découvrit des chiens errants avec une grande adresse à la nage et qui se nourrissaient de poissons qu'ils pêchaient eux-mêmes.

Selon une autre hypothèse, les Vikings auraient apporté des Dogues du Tibet en Terre-Neuve et la race serait issue de croisements raisonnés opérés entre ces dogues et les chiens locaux.

D'autres prétendent que le Terre-Neuve aurait du sang de Labrador et de chiens de traîneaux scandinaves arrivés dans l'île de Terre-Neuve à la fin du XVII ème siècle. Les côtes de Terre-Neuve et du Labrador ne sont pas très éloignées. Il est fort possible que le Labrador qui est un très bon nageur ait pu rallier Terre-Neuve à la nage ou à pied, lorsque les eaux étaient prises par les glaces. Il existe une ressemblance étonnante entre ces deux races canines.

Il compte aussi peut-être parmi ses ancêtres, le Saint Bernard et quelques autres comme le Montagne des Pyrénées, introduits là par des pêcheurs basques de la région de Biarritz. Vers 1700, le Terre-Neuve, aujourd'hui le symbole du sauveteur, faisait déjà parler de lui.

Dressé par les pêcheurs, il ramenait jusqu'à la grève les lourds filets chargés de poissons.

Au XVII ème siècle, les habitants du Canada l'ont beaucoup fait travailler comme chien de berger, chasseur, sauveteur ou même gardien selon les circonstances.

Vers 1880, on lui a même confié le transport du courrier entre les différentes agglomérations de l'île.

La race qui a été introduite en Grande-Bretagne par les pêcheurs de Morue, a connu un grand succès dans ce pays et dans toute l'Europe.

Au XIX éme siecle les morutiers français contribuèrent à l'introduire dans notre pays.

Il fut célébré par le poète anglais Lord Georges Gordon BYRON (1788-1873) qui fit graver sur la tombe de son Terre-Neuve : " Près de cet endroit reposent les restent d'un être qui posséda la beauté sans la vanité, la force sans l'insolence, le courage sans la férocité et toutes les vertus de l'homme sans ses vices "

Un club fut créé en France n 1963 selon le standard canadien reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) en 1966 : " ce chien descend des chiens d'ours Vikings, croisés avec des cehiens indiens"

394847-319964038043680-1046767307-n.jpg

                                                                                 Prix d'EXCELLENCE au mondial 2007










 
 
 
 
 
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau